AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Opération Ougon Musou Kyoku X en Europe Ici
Derniers sujets
» Salut à tous
Sam 21 Sep 2013 - 7:41 par Faust Walkyria

» Topic du flood
Ven 30 Aoû 2013 - 18:03 par Oxachon

» Créations de Kranochi
Ven 30 Aoû 2013 - 15:53 par Oxachon

» Bonjour, je suis Kranochi !
Dim 17 Fév 2013 - 10:29 par Kranochi

» Mzalbil le marsupio
Jeu 17 Jan 2013 - 23:05 par Envy2

» Mon site sur les jeux doujin
Dim 16 Déc 2012 - 20:54 par Mzalbil

» Reprise musiques de jeux vidéos
Dim 9 Déc 2012 - 21:40 par patouf

» Vos morceaux honteux
Dim 9 Déc 2012 - 21:30 par patouf

» Sengoku Rance
Dim 9 Déc 2012 - 21:26 par patouf

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 Koken Ryoku o Ryososakan Nakabo Rintaro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pipasrei
Nain Culte
Nain Culte


Masculin Cancer
Nombre de messages : 4077
Age : 30
Localisation : La Rochelle

Emploi/loisirs : Testeur de jeu vidéo / Caissier

Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Koken Ryoku o Ryososakan Nakabo Rintaro   Dim 26 Avr 2009 - 10:03



Si je dis Hokuto No Ken, certaines personnes crieront aux génies du manga du très célèbre Testuo Hara, tandis que d’autres personnes conserveront la très mauvaise image médiatique et de traduction qu’a subit ce chef d’œuvre.
Pourtant Hokuto No Ken est un manga qui cache plutôt bien son jeu, et il est fort regrettable de passer à coté ce grand classique des mangas (du moins la première partie).
Bref, je ne suis pas ici pour vous parler de ce manga culte, mais de Kōken Ryoku o Ryōsōsakan Nakabō Rintarō.



Tetsuo Hara change de registre, point de désastre nucléaire, point de samurai, mais juste des politiciens, ou plus précisément de la corruption des hommes politiques.
Une série assez courte puisque celui-ci est en 2 tomes, mais cela a suffit amplement pour faire couler pas mal d’encre, car le manga à sa sorti a fait doublement scandale, déjà par son thème abordé (surtout qu’il était très bien abordé), mais également quelques écarts vis-à-vis de la société d’édition de manga.

Le trait de Tetsuo hara se marie parfaitement au thème abordé puisque l’artiste possède à la base un trait de manga assez caricatural, tout en conservant son réalisme (on dira chapeau l’artiste puisqu’il a un œil souffrant, et donc sa vision des perceptions est quelque peu modifié). On retrouve donc des personnages charismatiques en terme de prestance comme à la mode d'un Hokuto No Ken.
En se basant sur l’ensemble de ses œuvres, il s’agit de l’un de ses mangas les plus réussit.



L’histoire

Nakabo Rintaro est un jeune homme plein d’ambition travaillant en tant qu’enquêteur spécial dans le domaine immobilier. Il découvrira une histoire de détournement d’argent par les politiques grâce à quelques astuces au niveau de la gestion du crédit.
Tel un caméléon, Rintaro utilisera différentes identités dont celle d’un journaliste pour un célèbre journal afin d’en découvrir toujours plus sur cette affaire.
L’histoire abordera certaines magouilles financières liées au paradis fiscaux tels que les iles Caimans, les pots de vins, les mécènes des grosses sociétés, les yakuza... Bien que l'on retrouvent des grands thèmes, chaque chapitre (19 au total) dévoile des nouveaux aspects de cette corruption politique.



Malgré que le manga soit plutôt court, il introduit un nombre important de personnage tous plus ou moins lié aux finances comme par exemple Makoto Itino.
Makoto Itino possède un rôle important au sein d’une grande banque, il est chef de la seconde division du département des affaires générales des banques de l’Est et de l’Ouest. Il se retrouvera malgré lui dans toute une spirale financière qu’il n’avait pas voulu. Il tentera de mettre fin à ses jours en se jetant sur la ligne Yamanote. Mais Makoto sera sauvé par le téméraire Rintaro.



Un autre profil de cette fameuse banque : Kogure Yasuzou qui tient le profil du bon méchant prêt à tout pour être le plus haut gradé. Il est le directeur de management de la banque de l’Est et de l’Ouest. Il accueillera notre héros de manière peu courtoise, mais se remettra en cause par la suite.



Bref, on retrouve une trentaine de personnages plus ou moins lié au milieu de la finance, de la politique, des organisations du crimes, ou bien au contraire de la justice. Certains se retrouveront victimes de ce système à l'instar de Makoto Itino, d'autres au contraire exploiteront à fond ce système pour leur confort de vie comme Shingo Morishita.
Le manga ne s'arrête pas à une simple critique de la politique, afin d'accrocher un peu plus le lecteur, il y a également des histoires d'assassinat.

On remarquera que l'auteur s'est inspiré de certains traits de personnages célèbre pour son manga. On peut par exemple cité le cas de Garry Vincent, l'agent de la CIA qui enquête sur les paradis fiscaux des iles Caimans
Le célèbre joueur de baseball Sammy Sosa a servit de modèle pour le visage de Garry Vincent (par contre les traits sont plus durs).



J’espère qu’un jour un éditeur français (genre Sakka ou Akata/delcourt) va prendre le risque de sortir cette courte série, surtout que le thème en question colle malheureusement aux politiciens du monde entier (combien de magouille avons-nous attendu pour certains politiciens français).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doujingame.mygoo.org
 
Koken Ryoku o Ryososakan Nakabo Rintaro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Okabe Rintaro/Hououin Kyouma [Steins;Gate]
» [Gensou] Rintaro Hayashi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doujin-Universe :: Passion :: Manga / Japanimation-
Sauter vers: