AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Opération Ougon Musou Kyoku X en Europe Ici
Derniers sujets
» Salut à tous
Sam 21 Sep 2013 - 7:41 par Faust Walkyria

» Topic du flood
Ven 30 Aoû 2013 - 18:03 par Oxachon

» Créations de Kranochi
Ven 30 Aoû 2013 - 15:53 par Oxachon

» Bonjour, je suis Kranochi !
Dim 17 Fév 2013 - 10:29 par Kranochi

» Mzalbil le marsupio
Jeu 17 Jan 2013 - 23:05 par Envy2

» Mon site sur les jeux doujin
Dim 16 Déc 2012 - 20:54 par Mzalbil

» Reprise musiques de jeux vidéos
Dim 9 Déc 2012 - 21:40 par patouf

» Vos morceaux honteux
Dim 9 Déc 2012 - 21:30 par patouf

» Sengoku Rance
Dim 9 Déc 2012 - 21:26 par patouf

Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 Kami et Mecha : Imaginaire Japonais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryuurei
Jean Claude Van Damme
Jean Claude Van Damme
avatar

Masculin Balance
Nombre de messages : 142
Age : 32
Localisation : Bordeaux

Emploi/loisirs : Tape des trad à l'écrit plus vite que le plus vite

Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Kami et Mecha : Imaginaire Japonais   Ven 30 Sep 2011 - 10:10

Kami et Mecha : Imaginaire Japonais


Depuis un an environ, je lis de plus en plus de livre concernant l'animation et la science-fiction selon toute sortes de point de vue, que ce soit par les japonais et les américains. Vous me demanderez sans doute, pourquoi pas du point de vue des français ? Il faut dire que j'aimerai beaucoup, malheureusement 90% d'entre eux font des livres intitulés "Manga" ou "Anime" et rabâchent souvent la même chose, que grâce a Tezuka le monde se porte mieux et les production Ghibli sont les meilleurs du genre... Pour un débutant en la matière, cela peut être très informatif et permet également de se la péter devant les copains, cependant pour quelqu'un d'un peu plus expérimenté, on n'apprend rien, ABSOLUMENT rien. Les américains quant à eux, font des recherches un peu plus poussés, et publient des livres intéressant comme par exemple Robot Ghost & Wired Dreams ou Stray Dog of Anime : The Film of Mamoru Oshii, et développe des idées comme l'horreur et les machines dans le Japon d'après-guerre, Tsutsui Yasutaka : Portrait d'un maître de la métafiction, entre autres.

À ma grande surprise, je tombe sur la couverture d'un livre qui attire mon attention, il s'agit de Kami et Mecha : Imaginaire Japonais de la collection Yellow Submarine, aux éditions des moutons électriques (oui oui, cela fait bien références au roman de môsieur K. Dick). Cette collection "Yellow Submarine" est à la base un fanzine créé en mars 1983, spécialisé dans la critique d'oeuvre de science-fiction et de la fantasy. Après mainte arrêt et republication diverse sous toute sorte de format allant de l'hebdomadaire au mensuel, il est à l'heure actuelle un annuel d'environ 240 pages. (grosso modo) Celui de cette année, le numéro 135, se penche donc sur la vision japonaise de l'imaginaire de science-fiction (comme écrit sur la 4ème de couverture).

Quant au contenu, nous avons d'abord une introduction de la science-fiction écrit par Tony Sanchez, spécialiste de l'animation japonaise et du manga. Il fera le point sur la proto-SF soit l'arrivé de la SF sur le sol nippon, en expliquant correctement le contexte d'époque. Il faut savoir qu'à la grande différence de nous français, les japonais ont cette tendance à traduire tout sans se poser de question sur les possibilités de vente ou l'argent, ils ont ainsi pu obtenir des traductions des Jules Vernes dès 1879, qui sera donc la première influence du courant SF japonais. Les explications continuent jusqu'à notre époque, et se conclut avec un paragraphe sur la pauvreté des oeuvres japonaise de SF en France...

Le livre se poursuit avec un chapitre sur Osamu Tezuka, personnellement je vous conseille plutôt "God of comics : Osamu Tezuka and the creation of post-World War II manga". Il y a un chapitre assez intéressant sur le genre kowai manga, le manga d'horreur, faisant le tour du genre depuis ses origines dans les doujinshi de type underground punk des années 60-70, avec son lot d'auteur comme Hideshi Hino, Shigeru Mizuki et autres dérivés comme le ero-guro, le kyoufu etc. un peu plus d'une vingtaine de page d'explications, le livre étant écrit avec des caractères minuscules, il y a de quoi s'informer.

Nous avons aussi 2 chapitres pour couvrir la naissance du tokusatsu (effets spéciaux), le kaijuu eiga (les films de monstres) et les super nippons, séries lives comme Kamen Rider ainsi que les sentai. Je trouve ces 2 chapitres très court comparé aux autres. Car au final ils ne parlent que de Ultra Q (qui en résultera par la suite par Ultraman), le chapitre sur les supers nippons ne couvre que les origines avec Golden Bat dans les années 30 et passe le reste du temps à parler de Kamen Rider... À revoir.

2 autres chapitres très complet, celui sur l'histoire des grand robot japonais, composé lui même de 2 parties. La première sur la saga des robots géants et des mecha, le suivant sur les androïdes et les cyborgs, composé eux même de petites parties. À la lecture on sent clairement le fan puisque ce chapitre, en plus d'avoir les origines, le contexte, et autres explication variés allant des générations des mecha sur le plan historique japonais à la géopolitique dans les oeuvres de Masamune Shirow, recèle de reviews sur un bon nombre de séries, allant de Mazinger Z à Casshern Sins, en passant par Ergo Proxy et The Big O, du très très bon travail que je conseille fortement de lire avec la plus grande attention.
Le dernier chapitre quant à lui, couvre le cinéma d'horreur, et le gore que je n'ai guère eu le temps de comprendre et de terminer tant la masse d'information des chapitres précédents étaient dense... Mais ce chapitre fait le point comme les autres des origines, un paragraphe nous explique la danse butô utilisé dans le cinéma japonais notamment dans Ring par Sadako, qui avance de manière désarticulé.

Entre ces différents chapitres, on peut lire des entretiens comme celui d'Arai Motoko (romancière et ignitiatrice des light novel), d'Ogawa Issui (romancier), Yamamoto Hiroshi (romancier) et Takayuki Tatsumi (professeur et essayiste). 2 nouvelles sont également publiés, "Temps Solaire" par Thomas Mourier, ainsi qu'une traduction d'une nouvelle japonaise "La malédiction de la méduse" par Hiroshi Yamamoto.

Pour conclure, ce livre est une mine d'or d'informations concernant la SF dans l'imaginaire nippon, et en français. C'est personnellement le premier bouquin en France que je lis et qui a l'air d'entrer réellement dans les détails de la culture otaku en la prenant au sérieux, dépassant de loin certains livres écrit très certainement par des master à peine débrouillard. Je le recommande également car il permet dans le même temps de se développer un esprit critique envers cette culture qui est encore à découvrir. Il ne coûte que 19€, n'hésitez pas.

Site web : http://www.moutons-electriques.fr/livre.php?p=intro&n=159
http://www.paperblog.fr/4581052/culture-geek-kami-et-mecha/


Cette article sera sûrement un peu plus développé (et corrigé) pour une éventuelle publication sur un site.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quartierduweird.free.fr/blog/
 
Kami et Mecha : Imaginaire Japonais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le japonais, comment ça marche ?
» Restaurant Japonais près de chez vous
» Le meilleur whisky du monde serait japonais
» Votre nom japonais
» Kurozu ( signifit "Trou Noir" en japonais )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doujin-Universe :: Passion :: Littérature-
Sauter vers: